Peintures isolantes : un expert révèle ce que l’ADEME cache sur leur efficacité

Les peintures isolantes méritent la plus grande attention. L'ADEME a décidé de partager des recommandations.

© Osmoz-decoration.fr - Peintures isolantes : un expert révèle ce que l’ADEME cache sur leur efficacité

Les peintures isolantes sont de plus en plus populaires pour améliorer l’isolation thermique des bâtiments.

Mais que cache l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) concernant leur efficacité réelle ?

L’avis d’un expert sur les peintures isolantes #

Les peintures isolantes sont souvent présentées comme une solution miracle pour économiser de l’énergie et ainsi réduire sa facture de chauffage. Toutefois, un expert a décortiqué leurs performances et constate que l’effet est bien moindre qu’annoncé.

À lire Petite chambre, grand style : 10 astuces pour un aménagement optimal

Dans cet article, nous nous intéressons aux caractéristiques techniques de ces produits, ainsi qu’à l’avis de professionnel pour mieux comprendre leur efficacité réelle.

Les propriétés des peintures isolantes #

Les peintures isolantes se composent principalement de microsphères de céramique ou de verre, ainsi que d’autres particules telles que le silicate de calcium. Grâce à ces composants, elles auraient deux actions principales.

Action réfléchissante des peintures isolantes

La première de ces actions serait liée à la présence de ces microsphères qui reflètent les ondes infrarouges émises par les structures extérieures. Cette réflexion limiterait les pertes de chaleur en hiver et protègerait de la chaleur en été.

Avec cette peinture, les espaces se métamorphosent subtilement

À lire Dressing astucieux sans se ruiner : les secrets d’un rangement efficace

Action isolante

Une seconde action est liée à la capacité des sphères et des particules à emprisonner des poches d’air au sein de la peinture. Ces dernières créent une couche isolante qui réduit les transferts de chaleur entre l’intérieur et l’extérieur du bâtiment.

Le regard critique de l’expert #

Cet expert, spécialiste de l’isolation thermique a souhaité pousser plus loin l’analyse des performances des peintures isolantes. En se basant sur différents tests en laboratoire, il émet plusieurs réserves quant à leur efficacité réelle.

La faible épaisseur de peinture

Selon lui, un des premiers freins à l’efficacité de ces produits serait la faible épaisseur de peinture nécessaire. Cette dernière réduit la performance d’une isolation traditionnelle avec matériaux isolants beaucoup plus épais.

L’influence de la couleur des peintures isolantes

L’expert souligne également que la couleur de la peinture isolante peut avoir un impact important sur son efficacité. Les teintes plus claires sont souvent plus performantes pour refléter le rayonnement solaire, tandis que les teintes foncées emmagasinent davantage de chaleur.

À lire Modernisez votre salon : les conseils de décoration tendance

Les limites des microsphères

Toujours d’après cet expert, les microsphères ne seraient pas si performantes pour limiter les échanges thermiques entre l’extérieur et l’intérieur. Cette action isolante serait en fait assez limitée comparée à celle des matériaux traditionnels.

Le positionnement de l’ADEME #

Institut national de référence sur l’énergie et l’environnement, l’ADEME est souvent consulté pour avis sur les nouveaux produits énergétiques et écologiques. Concernant les peintures isolantes, sa recommandation reste prudente.

Un produit complémentaire mais pas alternatif

L’ADEME considère ces produits comme un complément à une isolation classique, mais ne les présente pas comme une alternative crédible aux méthodes d’isolation traditionnelles telles que la laine de roche ou le polystyrène expansé.

Des performances modestes

Si l’agence reconnaît aux peintures isolantes certaines capacités à améliorer légèrement l’isolation des bâtiments, elle souligne également leur performance modeste par rapport à celles obtenues avec des matériaux dédiés.

À lire Attention erreurs critiques en nettoyant vos carrelages : solutions validées ici

Un manque de preuves scientifiques

Enfin, l’ADEME déplore un manque de preuves scientifiques concernant les performances réelles de ces peintures. Elle invite donc les utilisateurs à prendre avec prudence les données fournies par les fabricants et les commerçants.

Ainsi, selon cet expert, les peintures isolantes présentent certes des atouts, notamment leur facilité d’application, mais elles restent moins efficaces que les méthodes d’isolation traditionnelles. De plus, l’ADEME reste prudent sur leur utilisation. Il invite à les considérer comme un complément et non une alternative aux systèmes d’isolation thermique courants.

Osmoz-decoration.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :